LA CUISINE A MICHELLE
Bienvenue sur CUISINE MICHELLE
Vous n'êtes pas encore inscrit et êtes en "invité" ? Venez ici si vous avez des questions ou autre avant de vous inscrire!N'hésitez pas à vous inscrire ... ambiance chaleureuse et conviviale assurée ... c'est totalement gratuit et ça ne prend que 2 minutes ... on vous attends ... rejoignez nous ....
Coucou et bienvenue à toutes et à tous!!! A vous de voir votre curiosité et bonne visite... ...
 
 
 
e   ous   ouhaite  ne...

 elle    ournée...

LA CUISINE A MICHELLE
 

 

MERCI DE SIGNER  MON LIVRE D'OR
 
 http://livredor.quick-web.com/?id=ISRAEL
-
Ajouter aux Favoris

 

Partagez
Aller en bas
michelle
michelle
Fondatrice
Fondatrice
Féminin
Nombre de messages : 8408
Age : 62
Localisation : Nee a Casablanca

Feuille de personnage
groupes webmaster: oui
Nombres de recettes poster:
100/100  (100/100)
http://cuisinemichelle.exprimetoi.net

chef LA CIGALE ET LA FOURMI

le Dim 24 Mai - 21:11:55
LA CIGALE ET LA FOURMI



la fourmi laborieuse vaquait à mille taches.
Labourant, défrichant, cultivant et binant,
Peinant pour quelques francs, travaillant sans relâche,
Epargnant ses profits, les écus entassant.
Des montagnes de blés encombraient son fournil.
Son étal embaumait le pain cuit dans la nuit.
La cigale chantait, et dorait à la plage,
Se chauffait au soleil, et quand venait midi,
S’en allait dérober le repas de fourmi.
« Oh la, que fais tu donc, tu chapardes mes plats.
Tu pourrais travailler plutôt que de voler »
Cigale se moquait : « Tu es bien trop dodue.
Il te faudrait maigrir. Apprends à partager.
On ne devient pas riche, comme il t'est advenu
Sans avoir exploité de pauvres pucerons.
Tu devras pour cela payer une rançon.»
Fourmi de s’indigner : « Je travaille sans cesse.
Tout ce que je possède provient de mon labeur.
Je n’ai point de repos tandis que tu paresses.
Il me faudrait de plus engraisser les voleurs !»
Cigale de répondre : « Dans toute société
Chacun à sa mission : Toi tu remplis les caisses.
Quant à moi je les vide. Mais je serai honnête,
Je connais la valeur du mot fraternité.
Je ne prendrai pas tout ; tu peux me remercier.»
[/size]



La Cigale et la Fourmi
La Cigale, ayant chanté
Tout l'été, Se trouva fort dépourvue
Quand la bise fut venue :
Pas un seul petit morceau
De mouche ou de vermisseau.
Elle alla crier famine
Chez la Fourmi sa voisine,
La priant de lui prêter
Quelque grain pour subsister
Jusqu'à la saison nouvelle.
"Je vous paierai, lui dit-elle,
Avant l'Oût, foi d'animal,
Intérêt et principal. "
La Fourmi n'est pas prêteuse :
C'est là son moindre défaut.
Que faisiez-vous au temps chaud ?
Dit-elle à cette emprunteuse.
- Nuit et jour à tout venant
Je chantais, ne vous déplaise.
- Vous chantiez ? j'en suis fort aise.
Eh bien! dansez maintenant.


Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum