LA CUISINE A MICHELLE

cuisine du Maroc, cuisine de Larache, cuisine de fete, gateaux de Larache et du Maroc
Portail**AccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Moïse Maïmonide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
michelle
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8408
Age : 61
Localisation : Nee a Casablanca

Feuille de personnage
groupes webmaster: oui
Nombres de recettes poster:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Moïse Maïmonide   Mar 30 Juin - 9:55:37

Le rabbin Moshe ben Maimon (hébreu: הרב משה בן מיימון, souvent abbrévié en HaRambam; arabe: أبو عمران موسى بن ميمون بن عبد الله القرطبي الإسرائيلي Moussa ibn Maimoun ibn Abdallah al-Kourtoubi al-Israili Moïse fils de Maïmon fils d'Abdallah (Ovadia) le cordouan juif; grec: Μωυσής Μαϊμονίδης Moyses Maïmonides, francisé en Moïse Maïmonide) était un médecin, officiant à la cour de Saladin, philosophe, commentateur de la Mishna, légaliste, codificateur, et Naggid (chef de la communauté) des Juifs d’Égypte, né le 30 mars 1138 à Cordoue et mort le 13 décembre 1204 à Fostat.

Excellant dans chacun des domaines qu'il exerça, il influença durablement le monde non-juif (notamment le Moyen Âge latin). Bien que ses travaux furent fortement contestés de son vivant[réf. nécessaire], tant dans le domaine de la philosophie que de la loi et l'éthique juives, il fut reconnu après sa mort comme l'une des plus grandes figures de la pensée juive, de l'histoire du peuple juif et du judaïsme même[réf. nécessaire], au point d'être comparé dans son épitaphe à Moïse : « Mi Moshe ad Moshe lo kam ké Moshe » (De Moïse à Moïse, il ne s'en leva aucun comme Moïse[2]).

Ses travaux sont actuellement considérés comme des classiques de la pensée et de l'étude juives. De nombreuses tendances du monde juif se sont revendiquées de son héritage, tant les pieux Juifs du Yémen, dont certains ne reconnaissent d'autre autorité que la sienne, que les partisans des Lumières juives, qui virent dans ses efforts pour concilier la foi et la raison, la tradition juive et la culture grecque, un précédent historique de leurs propres idées, perpétuées par Moses Mendelssohn qu'ils n'hésitaient pas à qualifier de « troisième Moïse. » C'est également du fait de son érudition dans le judaïsme et les sciences profanes que son nom fut donné aux athénées (Lycées) Maïmonide de Paris et Bruxelles.
Revenir en haut Aller en bas
http://cuisinemichelle.exprimetoi.net
michelle
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8408
Age : 61
Localisation : Nee a Casablanca

Feuille de personnage
groupes webmaster: oui
Nombres de recettes poster:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Moïse Maïmonide   Mar 30 Juin - 9:56:16

Fils de Maïmon ben Yossef HaDayan, Issu d'une longue et illustre lignée de rabbins et juges, que certains n'hésitent pas à faire remonter jusqu'à Rabbi (lui-même réputé de lignée davidique), il naquit à Cordoue. Le fait que sa date de naissance soit connue au jour près (encore qu'un doute subsiste sur l'année, 1135 ou 1138), ainsi que celle de son décès est indicateur de la réputation qu'il avait acquise de son vivant. Il perdit sa mère en jeune âge.

Vers l'âge de 13 ans, il fut contraint à l'exil lors de la prise de Cordoue par les Almohades. Ceux-ci contraignaient effectivement à la conversion ou l'exil. La famille Maïmon émigra vers le Maghreb oriental almohade (actuel Maroc), où le jeune Moïse s'instruisit en sciences juives et profanes. Il lut Aristote, Hippocrate et bien d'autres et prit connaissance des écrits d'Averroès à la fin de sa vie. La légende veut qu'il se soit brouillé avec son père, désespéré par son désintérêt affiché pour les études religieuses, avant de reparaître, voilé par son talith, faisant un magistral sermon lors du Shabbat avant de se réconcilier avec son père, vaincu par l'émotion et la maestria dont faisait preuve son fils. S'il s'agit bien d'une légende, inspirée de la biographie de Rabbi Akiva rapportée dans le Talmud, il est probable que son intérêt pour les sciences philosophiques en soit à l'origine. Cependant, le Talmud lui-même ne rapporte-t-il pas : "La croyance des nations (idolâtres), ne la crois pas, la sagesse des nations, crois-la" ?

Cependant, Fès devint rapidement elle aussi le théâtre de disputes sur fond d'intolérance religieuse, et la famille Maïmon dut émigrer en Terre d'Israël. C'est là que mourut le Rav Maïmon en 1170, après avoir encouragé sa famille à descendre en Égypte, où Maïmonide fut prié par toutes les communautés de devenir leur rabbin. Il n'avait que quarante-deux ans, mais le Karaïsme dominait en Égypte, et seul un homme de sa stature serait capable d'y faire face.

A la mort dans un naufrage de son frère David, dont le commerce de perles assurait leur subsistance, il refusa de "se faire une couronne de la Torah", et exerça la médecine pour subvenir à ses besoins. Son cabinet était ouvert à tous, juif, chrétien, musulman, riche ou indigent. Il parvenait encore à donner de magistrales leçons de philosophies, suivies de tous, et des cours d'études sacrées. Il devint rapidement médecin attitré du secrétaire de Saladin, ce qui lui valut autant d'inimitiés des médecins égyptiens que de membres de la communauté juive qui le soupçonnaient de vivre comme un converso.

Cette assertion, aussi fausse que ridicule, provient de ses rivaux, mais aussi de son disciple préféré, Joseph ibn Aqnin (auquel Maïmonide destina le Guide des égarés). Joseph avait transitoirement feint d'embrasser l'islam, avant de fuir, et de se rendre en Égypte, où il trouverait refuge auprès d'un érudit réputé nommé Moussa bin Maimun. Bien qu'il n'y ait pas eu de mauvaise intention de sa part, il est fort probable qu'il porta une grande créance à cette hypothèse, y donnant par là même beaucoup plus de crédit.

Par ailleurs, dans son Épître aux Juifs du Yémen, Maïmonide écrit effectivement qu'il n'y a ni ni disgrâce à se convertir sous la contrainte, et que mieux vaut un Juif converti mais vivant, pour autant qu'il continue à pratiquer sa religion en secret, qu'un Juif mort. Quant à Maïmonide lui-même, sa personnalité était trop forte, et son prestige trop grand pour qu'il dût y recourir : le Roi Richard lui-même souhaita l'attacher à sa cour, offre que Maïmonide déclina.

Il mourut à Fostat, mais fut enterré à Tibériade, aux côtés de son père.

Sa première grande œuvre fut le Commentaire sur la Mishna. En théologie, il est notamment l'auteur du Mishné Torah, ouvrage monumental rédigé en hébreu dans une langue pure, et non en arabe ou en araméen comme il était d'usage, et destiné à remédier à la dispersion millénaire des règles de la pratique juive (Mishna). Son œuvre dans ce domaine constitue encore le socle de la loi rabbinique.

Comme philosophe, il introduisit la logique aristotélicienne dans la pensée juive et ouvrit des pistes dans les domaines de la psychologie et de l'éthique. Mais son apport essentiel consiste en une conciliation de la science et de la religion qu'il expose dans son Guide des égarés écrit cette fois en arabe. Maïmonide estime que la recherche sans préjugés de la « vérité scientifique », loin d'exclure Dieu, amène à mieux connaître sa perfection - pensée que l'on retrouve d'une certaine manière chez un autre Cordouan musulman, Averroès.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rambam
Revenir en haut Aller en bas
http://cuisinemichelle.exprimetoi.net
michelle
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8408
Age : 61
Localisation : Nee a Casablanca

Feuille de personnage
groupes webmaster: oui
Nombres de recettes poster:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Moïse Maïmonide   Mar 30 Juin - 9:59:45



Statue de Maimonide dans le quartier de la Juderia de Cordoue.
Revenir en haut Aller en bas
http://cuisinemichelle.exprimetoi.net
michelle
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8408
Age : 61
Localisation : Nee a Casablanca

Feuille de personnage
groupes webmaster: oui
Nombres de recettes poster:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Moïse Maïmonide   Mar 30 Juin - 10:01:36

Moïse Maïmonide (selon une représentation artistique fréquente)
Revenir en haut Aller en bas
http://cuisinemichelle.exprimetoi.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Moïse Maïmonide   

Revenir en haut Aller en bas
 
Moïse Maïmonide
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA CUISINE A MICHELLE :: Spécial Fêtes Juives :: Spécial Fêtes Juives :: VIE JUIVE-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com
http://solyanidjar.superforum.fr/