LA CUISINE A MICHELLE
Bienvenue sur CUISINE MICHELLE
Vous n'êtes pas encore inscrit et êtes en "invité" ? Venez ici si vous avez des questions ou autre avant de vous inscrire!N'hésitez pas à vous inscrire ... ambiance chaleureuse et conviviale assurée ... c'est totalement gratuit et ça ne prend que 2 minutes ... on vous attends ... rejoignez nous ....
Coucou et bienvenue à toutes et à tous!!! A vous de voir votre curiosité et bonne visite... ...
 
 
 
e   ous   ouhaite  ne...

 elle    ournée...

LA CUISINE A MICHELLE
 

 

MERCI DE SIGNER  MON LIVRE D'OR
 
 http://livredor.quick-web.com/?id=ISRAEL
-
Ajouter aux Favoris

 

Partagez
Aller en bas
larache
larache
Membre trés spécial
Membre trés spécial
Féminin
Nombre de messages : 22
Age : 37

Feuille de personnage
groupes webmaster: oui
Nombres de recettes poster:
0/0  (0/0)

chef Un souriceau tout jeune, et qui n'avait rien vu,

le Mar 26 Mai - 18:08:47
Un souriceau tout jeune, et qui n'avait rien vu,
Fut presque pris au dépourvu.
Voici comme il conta l'aventure à sa mère :
" J'avais franchi les monts qui bornent cet Etat
Et trottais comme un jeune rat
Qui cherche à se donner carrière,
Lorsque deux animaux m'ont arrêté les yeux :
L'un doux, bénin * et gracieux,
Et l'autre turbulent et plein d'inquiétude ;
Il a la voix perçante et rude,
Sur la tête un morceau de chair,
Une sorte de bras dont il s'élève en l'air
Comme pour prendre sa volée,
La queue en panache étalée. Or c'était un cochet * dont notre souriceau
Fit à sa mère le tableau,
Comme d'un animal venu de l'Amérique.
-" Il se battait, dit-il, les flancs* avec ses bras,
Faisant tel bruit et tel fracas,
Que moi, qui, grâce aux dieux, de courage me pique,
En ai pris la fuite de peur,
Le maudissant de très bon coeur.
Sans lui, j'aurais fait connaissance
Avec cet animal qui m'a semblé si doux :
Il est velouté comme nous,
Marqueté *, longue queue, une humble contenance
Un modeste regard et pourtant l'oeil luisant.
Je le crois fort sympathisant Avec messieurs les rats ; car il a des oreilles
En figure aux nôtres pareilles.
Je l'allais aborder, quand d'un son plein d'éclat
L'autre m'a fait prendre la fuite."
-" Mon fils, dit la souris, ce doucet est un chat.
Qui, sous son minois hyprocrite,
Contre toute ta parenté
D'un malin vouloir est porté.
L'autre animal, tout au contraire,
Bien éloigné de nous mal faire,
Servira quelque jour peut-être à nos repas.
Quant au chat, c'est sur nous qu'il fonde sa cuisine.
Garde-toi, tant que tu vivras,
De juger les gens sur la mine."
* bénin = sans méchanceté - * cochet = jeune coq - * les flancs = les côtés du corps - * marqueté = de plusieurs couleurs
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum