LA CUISINE A MICHELLE
Bienvenue sur CUISINE MICHELLE
Vous n'êtes pas encore inscrit et êtes en "invité" ? Venez ici si vous avez des questions ou autre avant de vous inscrire!N'hésitez pas à vous inscrire ... ambiance chaleureuse et conviviale assurée ... c'est totalement gratuit et ça ne prend que 2 minutes ... on vous attends ... rejoignez nous ....
Coucou et bienvenue à toutes et à tous!!! A vous de voir votre curiosité et bonne visite... ...
 
 
 
e   ous   ouhaite  ne...

 elle    ournée...

LA CUISINE A MICHELLE
 

 

MERCI DE SIGNER  MON LIVRE D'OR
 
 http://livredor.quick-web.com/?id=ISRAEL
-
Ajouter aux Favoris

 

Partagez
Aller en bas
michelle
michelle
Fondatrice
Fondatrice
Féminin
Nombre de messages : 8408
Age : 62
Localisation : Nee a Casablanca

Feuille de personnage
groupes webmaster: oui
Nombres de recettes poster:
100/100  (100/100)
http://cuisinemichelle.exprimetoi.net

chef LE LABOUREUR ET SES ENFANTS

le Dim 24 Mai - 21:14:59
LE LABOUREUR ET SES ENFANTS




n brave laboureur voyant venir sa fin,
Quémanda ses enfants pour leur dire raison.
A ceux qu’il chérissait, ne voulant que du bien,
Il voulait de sa vie tirer une leçon :
« Comme le fit mon père, j’ai hersé et semé
Défriché, labouré, arrosé, récolté
Pendant les mois d’hiver, pendant les mois d’été
Au printemps, à l’automne je n’ai jamais cessé.
Avec les quelques sous que j’ai mis de coté,
J’ai planté notre vigne, j’ai racheté des terres.
Certes j’ai emprunté, mais j’ai tout remboursé,
Et la banque avec moi, a fait bien des affaires.
Pendant tout ce temps là, Martin, notre voisin
Allait pêcher la truite, braconnait le lapin
S’endettant jusqu’au cou, sans jamais ne rien rendre
L’état faisant crédit à ceux qui savent prendre.
Et que me reste-t-il d’une vie de labeur ?
Assaillis de tracas, assommé de soucis,
Rien ne m’est revenu, le fisc a tout repris.
Alors que le Martin est rose de bonheur,
Me voilà grelottant, dévoré par la fièvre,
Usé par tant de peines, guetté par la misère.
Croyez moi mes enfants, laissez là tout en friche;
Cessez de travailler, devenez des vauriens,
Car si honnêtement, vous avez quelques biens
L’état qui ne veut pas que l’on devienne riche,
Au nom d’une morale dite d’égalité,
Viendra tout vous croquer, viendra tout vous voler

LE LABOUREUR ET SES ENFANTS

Travaillez, prenez de la peine :
C'est le fonds (1) qui manque le moins.

Un riche laboureur(2), sentant sa mort prochaine,
Fit venir ses enfants, leur parla sans témoins.
«Gardez-vous, leur dit-il, de vendre l'héritage
Que nous ont laissé nos parents :
Un trésor est caché dedans.
Je ne sais pas l'endroit; mais un peu de courage
Vous le fera trouver : vous en viendrez à bout.
Remuez votre champ dès qu'on aura fait l'oût :
Creusez, fouillez, bêchez ; ne laissez nulle place
Où la main ne passe et repasse.»

.1) capital, ressource. Manquer veut dire ici : échouer
Le travail que nous possédons est le bien qui craint le moins d'être improductif. Il est payant.
(2) le propriétaire de la terre, qui exploite lui-même ses terres


Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum