LA CUISINE A MICHELLE
Bienvenue sur CUISINE MICHELLE
Vous n'êtes pas encore inscrit et êtes en "invité" ? Venez ici si vous avez des questions ou autre avant de vous inscrire!N'hésitez pas à vous inscrire ... ambiance chaleureuse et conviviale assurée ... c'est totalement gratuit et ça ne prend que 2 minutes ... on vous attends ... rejoignez nous ....
Coucou et bienvenue à toutes et à tous!!! A vous de voir votre curiosité et bonne visite... ...
 
 
 
e   ous   ouhaite  ne...

 elle    ournée...

LA CUISINE A MICHELLE
 

 

MERCI DE SIGNER  MON LIVRE D'OR
 
 http://livredor.quick-web.com/?id=ISRAEL
-
Ajouter aux Favoris

 

Partagez
Aller en bas
soly anidjar
soly anidjar
Membre trés spécial
Membre trés spécial
Féminin
Nombre de messages : 1133
Age : 69
Localisation : ashdod, nee a Casablanca

Feuille de personnage
groupes webmaster: oui
Nombres de recettes poster:
100/100  (100/100)
http://solyanidjar.superforum.fr/index.forum

chef SOLOMON BIBO

le Lun 4 Mai - 17:21:19
SOLOMONBIBO
La belle histoire d'un chef indien juif .
traduction du texte de l'espagnol au francais par Soly Anidjar
Quand les Indiens américains et les colons européens se sont rencontrés, la condition de supériorité des blancs a commencé au temps de la souffrance des Indiens, parce que dans les partages postérieur les americains sont restés avec presque tout, avec tout ce qui leur appartenait aux Indiens. Les Européens ont continuellement imposé la propriété privée sur la terre qui était de de ceux-ci, en l'achetant, en la volant ou en les tuant. Par conséquent peu d'Indiens croyaient ou respectaient ou aimaient les blancs qu'ils connaissaient. Une exception de cette généralisation était Salomon Bibo, un commerçant blanc qui a gagné l'affection et l'affection du Peuple d'Acoma Nueva México au nouveau Mexique. En 1888, " Don Solomono" ; comme il était connu par tous les Acomas, s'est transformée en Gouverneur du Peuple d'Acoma, une charge équivalente à celui de chef de la tribu. Étonnamment, les Acomas ont demandés au gouvernement des Etats-Unis qui reconnaîtrait à Don Solomono comme leur chef. Le plus remarquable de toute cette histoire est que Salomon Bibo, était un juif. Salomon Bibo est né dans 1853, en Brakel, Westfalia en Prusie, il était le sixième fils d'Isak et Blümchen Bibo, son père était le chanteur ( hazan) de la sinagogue du lieu. En 1866, deux des frères de Solomon sont allés en Amérique et se sont installés a Nouveau Mexique, lequel en 1848 faisait part des Etats-Unis après avoir été précédemment du cote du Mexique et del imperio colonial español (de l'empire colonial espagnol). Au début le plus grand des frères Bibo travaillait pour la famille Spiegelberg, pionniers juifs, commerçants, mais il a ensuite demenagé au petit village de Ceboletta, un lieu d'échange et commerce de marchandises avec les Indiens Navajos. En 1869, à l'âge de 16 ans Solomon Bibo a laissé les terres allemandes pour l'Amérique. Après passer quelques mois sur la Côte-Est en apprenant l'anglais, il rejoint ses frères a Ceboletta, il a ensuite appris beaucoup d'autres langues indigènes outre celles qu' il savait déjà, il parlait la langue des Acoma, la Lacune, le Navajo, le Zuni, le castillan (espanol de castille), outre l'allemand et l'ydish. Tous les frères Bibo avaient une très bonne réputation dans leurs traitements avec les tribus indigènes de la région, ils étaient considérés justes et honnêtes avec ceux, qui les apportaient des produits d'exploitation agricole et avec cette affaire ils ont rapidement progressé. La famille Bibos aussi avait un contrat comme fournisseurs des Forts de l'Armée dans le secteur de production indigène, ine part qu'ils vendaient aux militaires. les Bibo payaient bien aux Indiens fait qui leur a stimulé à améliorer leurs techniques de culture. Ils ont été aussi insérés profondément dans les questions qui leur affectaient, en intervenant dans les conflits sur la propriété de la terre existante entre les Indiens et les résidents mexicains qui volaient toujours les terres des Indiens. Ils ont aussi essayé d'intercéder face aux Indiens devant les blancs qui essayaient de profiter des Indiens en achetant leurs terres à des prix beaucoup plus faibles de de ce qu'ils valaient vraiment. Les Bibo étaient considérés comme les amis des Indiens donc tres mal vus par les mexicains et par les blancs américains.Aucun de la famille Bibo est arrivé aussi loin avec les Indiens comme l'a fait Solomon Bibo avec les Acomas. Il est arrivé au peuple en 1882, où on s'est établi et a installé une affaire d'achat et de vente. A appris le Queresan, la langue des Acoma, et a aidé la tribu dans les luttes légales qu'ils soutenaient pour conserver leurs droits sur les terres qui leur avaient traditionnellement appartenu. Un traité avec le Gouvernement des Etats-Unis en 1877, leur garantissait la propriete sur 94.000 acres de terres, beaucoup moins de de ce que les Indiens pensaient qu'il leur appartenait en accord avec les preuves historiques. Les Acomas étaient décidés à faire tout ce qui est possible pour ne pas perdre plus de ce qui l'avaient déjà faitpar le passé. La tribu décide d'offrir à Salomon Bibo en 1884 les locations de trente années de toutes les terres en échange il leur payerait 12.000 dollars, il protégerait leur bétail, maintiendrait le plus loin possibles tous les occupants illégaux et pour le droit à l'extraction du charbon des mines existantes dans les terres des Acoma, il leur payerait dix centimes par chaque tonne extraite. Pedro Sanchez, un Indien de Santa- Fé, agent des USA s'est informé de de cette affaire et tres envieux du succès « de l'Israelito riche » (le juif riche), il a traité que le gouvernement fédéral annulerait cette location. La famille Bibo n'a pas baissait les bras devant cette tentative de les nuire. Simon Bibo s'est adressé à la Secrétaire d'Affaires Indigènes à Washington en affirmant que les buts de leur frère Solomon « avec les Indiens étaient des meilleures intentions et bénéfiques pour eux - parce que les hommes, les femmes et les enfants l'aiment comme un père et lui aussi les aimait de la meme facon. En 1888, convaincu finalement que Bibo avait honorablement agi, l'agent indien du nouveau Mexique a écrit,
« aux gens du peuple d'Acoma, vous qui confiez en la capacité, l'intégrité et la fidélité de Solomon Bibo, Je le désigne gouverneur de ce pays". En 1885, Solomon s'est marié avec une femme de la tribu des Acoma, Juana Valle, petite-fille du gouverneur précédent du Peuple des Acoma. Juana était catholique mais elle s'est converti au judaïsme et a eduque et a instruire ses fils comme juifs. En 1898, Solomon et Juana en essayant d'offrir à leurs fils une éducation juive ont demenage à San Francisco, où il a fait des investissements dans des propriétés immobilières et a ouvert un magasin d'aliments très raffinés. Son fils aine plus a fait sa bar-mitzva dans la Sinagoga de San Francisco "Ohabei Shalom", et le plus jeune a etudie dans une école religieuse du Temple Emanuel. Solomon Bibo est mort en 1934 et Juana en 1941. Solomon Bibo, celui qui avait été gouverneur des Acomas, le seul chef indien juif de tous les Etats-Unis, a été enterré avec la sa princesse indienne dans le cimetière juif de Colma, en Californie.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum