LA CUISINE A MICHELLE

cuisine du Maroc, cuisine de Larache, cuisine de fete, gateaux de Larache et du Maroc
Portail**AccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 La Shoah - mot hébreu signifiant "catastrophe"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
michelle
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8408
Age : 60
Localisation : Nee a Casablanca

Feuille de personnage
groupes webmaster: oui
Nombres de recettes poster:
100/100  (100/100)

MessageSujet: La Shoah - mot hébreu signifiant "catastrophe"   Dim 15 Avr - 23:12:32

La Shoah - mot hébreu signifiant "catastrophe"

Le terme Shoah désigne l'extermination par l'Allemagne nazie des trois quarts des Juifs de l'Europe occupée, soit les deux tiers de la population juive européenne, pendant la Seconde Guerre mondiale — ce qui représente entre cinq et six millions de victimes selon les estimations des historiens. Ce génocide des Juifs constituait pour les nazis « la Solution finale à la question juive » (die Endlösung der Judenfrage). L'horreur de ce « crime de masse » [1], a conduit, après-guerre, à l'élaboration de la notion juridique de « crime contre l'humanité » et de « génocide », utilisé postérieurement dans d'autres contextes (génocide arménien, génocide des Tutsi, etc.).
La mise à mort du peuple juif se singularise toutefois entre toutes par son caractère industriel, bureaucratique et systématique, qui la rend encore aujourd'hui sans équivalent dans l'histoire de l'humanité. Aboutissement paroxystique de longs siècles de haine antisémite, c'est aussi le seul génocide à avoir voulu traquer et éliminer radicalement, jusqu'au dernier bébé ou vieillard, un peuple désarmé, lié à aucun État, dispersé sur tout un continent, n'occupant aucun territoire disputé, et ne représentant aucune menace militaire ou politique sinon dans l'imagination des bourreaux.
L'extermination des juifs, cible principale des nazis, fut perpétrée par la faim dans les ghettos de Pologne et d'URSS occupées, par les unités mobiles de tuerie des Einsatzgruppen sur le front de l'Est, au moyen de l'extermination par le travail forcé dans les camps de concentration, et dans les chambres à gaz des camps de la mort. Le Troisième Reich, qui prétendait durer « mille ans », a aussi exterminé en masse les Tziganes (Porajmos), les homosexuels allemands, les handicapés mentaux (beaucoup de maîtres-d'œuvres de l'"euthanasie" étant ensuite affectés au gazage massif des Juifs), et les dissidents politiques en général (communistes en particulier). Le terme « Shoah », néanmoins, se réfère plus particulièrement au génocide des juifs, et à sa spécificité radicale, amplement établie par l'historiographie et intégrée par la conscience contemporaine depuis sa redécouverte dans les années 1970.

Après l'invasion allemande de la Pologne, les Juifs de ce pays sont contraints de vivre dans des quartiers clos, les ghettos. Les Juifs du Reich sont également déportés vers les ghettos de Pologne, à partir de 1940.
Les Juifs sont décimés par la malnutrition, les épidémies, et la fatigue consécutive au travail que leur imposent les autorités allemandes.
En mars 1941, pendant les préparatifs de l'invasion de l'URSS, il est décidé que des unités mobiles, les Einsatzgruppen, seraient chargées d'exterminer les Juifs, ainsi que les Tziganes, les cadres communistes, les handicapés et les homosexuels.

Près de 6 000 camps d'extermination, de concentration ou de travail ont été installés en Pologne en septembre 1939, soit la moitié des camps éparpillés à travers l'Europe sous la coupe de l'Allemagne nazie. Sur 7,5 millions de personnes enfermées dans ces camps en territoire polonais, environ 6,7 millions ont péri dans des chambres à gaz ou sont mortes d'épuisement, de faim, de maladies, de travail exténuant, de tortures et de brutalités, selon les sources polonaises.
Auschwitz-Birkenau où les nazis ont exterminé entre un million et un million et demi de personnes, en grande majorité des Juifs d'Europe, est le plus important des sept camps d'extermination qu'ils ont créés en Pologne entre 1939 et 1945.
Le camp d'extermination de Kulmhof, ou Chełmno sur le Ner en polonais, situé dans le centre, a été construit en décembre 1941. Il a fonctionné jusqu'en 1943 et de 1944 à 1945. Les nazis y ont tué 310 000 personnes, dans des camions transformés en chambres à gaz. Parmi les victimes, les Juifs du ghetto de Łódź, distant de 70 kilomètres. Ont suivi dès 1942 ceux de Belzec et Sobibor, dans l'est de la Pologne, à la frontière ukrainienne d'aujourd'hui.
À Belzec, de juin à décembre 1942, les nazis ont assassiné 600 000 personnes dont 550 000 Juifs, en les asphyxiant au monoxyde de carbone.
À Sobibor, les nazis ont exterminé entre 1942-1943 environ 250 000 Juifs de Pologne et d'autres pays européens.
Le camp de Majdanek a été créé attenant à la ville de Lublin, dans cette province considérée comme le cœur des grandes communautés juives de Pologne. 360 000 de son demi-million de détenus ont péri dans des chambres à gaz ou ont été fusillés entre 1941 et 1944. Parmi eux 200 000 Juifs européens, 120 000 Polonais non juifs et des prisonniers de guerre soviétiques.
À Treblinka, à 80 km au nord-est de Varsovie, entre 1941 et 1944 les SS et leurs alliés ukrainiens ont exterminé au gaz 750 000 personnes, principalement des Juifs du ghetto de Varsovie, dont le plus connu, le conteur et psychologue pour enfants Janusz Korczak.
Selon Edwin Black, l'emploi silencieux de la technologie de la mécanographie et des cartes perforées Hollerith par la Dehomag a grandement facilité ces exterminations.
En 2005 une cérémonie a été organisée pour le soixantième anniversair de la libération des camps en présence des derniers survivants et de nombreuses personnalités du monde entier.



Revenir en haut Aller en bas
http://cuisinemichelle.exprimetoi.net
 
La Shoah - mot hébreu signifiant "catastrophe"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Feutres "Touch"
» "Cartogaphie" pour chez GL Pease
» Pâte à tartiner "maison"
» Mon carrousel ["tourbillon"] Chinois
» Livre - "Obsession" de Catherine Kalengula : une version moderne du fantôme de l'opéra

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA CUISINE A MICHELLE :: Spécial Fêtes Juives :: Spécial Fêtes Juives :: VIE JUIVE-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit
http://solyanidjar.superforum.fr/